Tunisie : Le déficit de la balance commerciale continue de se creuser

Actualités des projet en Tunisie : Économie, Créativité et innovation : Couple moteur de la compétitivité
Projets | Économie | Annonces | Finances | Loi en Tunisie | La Presse en parle | Article sur la création d'entreprise
eprojetsactualite
Messages : 263
Inscription : 12 décembre 2011, 19:35

Tunisie : Le déficit de la balance commerciale continue de se creuser

Messagepar eprojetsactualite » 20 avril 2017, 11:23

Selon un communiqué de l’Institut national de la statistique (INS), la balance commerciale tunisienne est déficitaire de 2.510,6 MDT, durant les deux premiers mois de 2017.


Les flux des échanges commerciaux de la Tunisie avec l’extérieur aux prix courants ont enregistré durant les deux premiers mois 2017 une augmentation au niveau des exportations de 4,7% pour une valeur de 4.626,6 millions de dinars (MDT), contre 4.418,1 MDT durant la même période de 2016 et une augmentation importante au niveau des importations de 23,7% pour une valeur de 7.137,2 MDT, contre 5.769 MDT durant la même période de 2016.

Le taux de couverture a perdu 11,8 points par rapport à son niveau de l’année dernière pour atteindre 64,8%, contre 76,6% durant la même période de l’année 2016.

La répartition des échanges par régime dénote une accélération du rythme de croissance des exportations sous le régime off shore.

En effet, sous ce régime, les exportations ont enregistré une hausse de 9,5%, contre 6,5% durant la même période en 2016. Pour les importations sous ce régime ont enregistré une hausse de 5,6%, contre une hausse de 7,5% durant la même période en 2016.

Sous le régime général, les exportations ont enregistré une baisse de 8%, contre une baisse de 28,6% durant la même période en 2016. En revanche, les importations ont enregistré une hausse de 33,2%, contre une baisse de 14,2% durant la même période en 2016.

L’augmentation observée au niveau de l’exportation (4,7%) durant les deux mois 2017 est imputable essentiellement au secteur de l’agriculture et des industries agro-alimentaires de 17,4%, suite à l’augmentation des ventes des dattes (127,5 MDT contre 72,4 MDT), aux industries mécaniques et électriques de 7,5%, aux textile et habillement et cuirs de 7,1% et aux industries manufacturières de 3,8%.

En revanche, d’autres secteurs ont enregistré une baisse dont notamment l’énergie (-39,4%), suite à la diminution des ventes du pétrole brut (69,8 MDT contre 149,6 MDT), de même, le secteur des mines, phosphates et dérivés (-12,4%), suite à la diminution des exportations en acide phosphorique (48,9MDT contre 124 MDT).

De leur côté, les importations ont augmenté remarquablement de 23,7%, suite à la hausse enregistrée des importations du secteur de l’énergie au niveau de 135,2%, sous l’effet de la hausse des achats en pétrole brut (178,2 MDT contre 31,8MDT) et des produits raffinés (525,1 MDT contre 352,8 MDT).

De même, les importations du secteur des produits agricoles et alimentaires de base ont augmenté de 60,1%, du fait de la hausse des achats en blé tendre (98,9 MDT contre 21,9 MDT), les matières premières et demi produits de10,2%, les biens d’équipement de 17,5%, les mines phosphates et dérivés de 7,5% et les biens de consommation autre qu’alimentaires de 14,2%.

Signalons que les importations hors énergie ont augmenté de 15,7%.

En ce qui concerne la répartition géographique, les exportations tunisiennes vers l’Union européenne (75,5% du total des exportations) ont augmenté de 5,2%.

Cette évolution est expliquée d’une part par la hausse des exportations tunisiennes vers certains partenaires européens, tels que l’Italie (3,2%), l’Allemagne (2,9%), la Belgique (12,6%) et la France (1,7%) et, d’autre part, par une diminution des ventes vers d’autres pays enregistrée notamment avec le Portugal (-13,6%) et avec le Pays Bas (-25,4%). Avec les pays du Maghreb, les exportations poursuivent leurs baisses avec la Libye (-8%). En revanche, les exportations augmentent remarquablement avec le Maroc (93%) et de 7,3% avec l’Algérie.

Pour les importations, les échanges commerciaux des biens avec l’Union européenne (52,5% du total des importations) ont enregistré une hausse de 20,2% pour s’établir à 3745,4 MDT. La France et l’Italie maintiennent leurs premières places sur la liste de nos principaux fournisseurs avec des parts respectives de 15,4%, 14,0%, ainsi les importations ont augmenté de 13,7% avec la France et de 18,3% avec l’Italie.

Par conséquent, le solde de la balance commerciale est déficitaire de 2.510,6 MDT suite au déficit enregistré avec certains pays, tel que l’Italie (-253,4MDT), l’Algérie (-80,7MDT), la Chine (-592,4MDT), la Russie (-313,8MDT) et la Turquie (-277,7 MDT).

En revanche, le solde de la balance commerciale a enregistré un excédent avec d’autres pays, principalement avec le premier partenaire de la Tunisie, la France de 376,2 MDT, la Royaume Uni de 66,5MDT et la Libye de 118,8MDT.

Notons que le déficit de la balance commerciale hors énergie se limite à 1.724,0 MDT et que le déficit de la balance énergétique s’établit à 786,6MDT (31,3% du total du déficit) contre 186,6 MDT durant les deux premiers mois de 2016.

Revenir vers « Actualites Economique - Projets, Finances, Loi, Creation entreprise »